Page d'archive 5

Les nouveautés de Septembre !

Salut salut !

Je reviens mettre mon nez sur ce blog que j’ai un peu laissé à l’abandon ces derniers jours. Après la perte de Baron je n’avais pas les idées très claires pour écrire un nouveau billet. Mais pourtant ce n’est pas le contenu qui manquait car depuis la semaine passée, que de nouveautés !
A commencer par le repas test avec les traiteur que nous avons « pré-sélectionné » et qui s’est qualifié haut la main avec ce délicieux repas !
Malgré son retard (une heure de retard, nous avions fini par penser que nous nous étions mal compris, et nous allions partir au resto => soirée loose), il nous a tellement bien servi et le repas était si bon que bon… on lui a juste fait la morale sur le retard mais nous n’avons pas hésité : ce sera CE traiteur.
Donc voilà, maintenant il ne reste plus qu’à avancer 30% d’acompte (gloups !).

Grosse nouveauté aussi : notre date de mariage civil fixé à la fin Octobre. C’est si proche déjà, c’en est presque effrayant mais bon au final cela ne reste qu’un bout de papier, sans trop de cérémonie, et un petit repas à la maison, presque comme un anniversaire au final, sauf qu’il y aura écrit « vive les mariés » sur le gâteau :)

Et pour finir, un rendez-vous assez attendu qui aura lieu vendredi prochain : la première soirée de préparation au mariage religieux. Ah la la je nous vois déjà en cercle comme les alcooliques anonymes : « bonjour je m’appelle E. et ça fait 8 ans que je suis en couple avec V., et ça va je vis plutôt bien ». ^^
Je vous raconterais à quoi aura ressemblé ce fameux rendez-vous dont j’ignore encore tout du déroulement.

A bientôt !!

Adieu Baron…

Je suis bien triste ce soir et nous sommes tous les deux, V. et moi, bien impuissants car hier soir nous avons emmené Baron, notre petit chat de 3 ans, chez le vétérinaire car cette semaine il a perdu beaucoup de poids, a arrêté de manger et a passé beaucoup de temps à dormir, ce qui nous a un peu inquiété.

Cependant, nous nous attendions surtout à des conseils pour son alimentation ou quelque médicaments. Au lieu de cela, le pronostic était très mauvais et Baron risquait de mourir à cause d’un problème au rein (malformation, leucose…)

Nous avons donc dû le ramener ce matin chez le vétérinaire à 8h30 après l’avoir caressé sur le canapé en me demandant s’il allait un jour le retrouver. Même Titane avait semblé comprendre quand j’ai placé son copain dans la boite de transport. Il est arrivé en miaulant et j’ai ressenti sa solitude à lui aussi…
Adieu baron

J’ai déposé Baron chez le véto et suis partie au travail en attendant leur coup de fil pour en savoir plus sur la suite de l’échographie.
Ce coup de fil s’est fait attendre et je les ai appelé moi-même à midi, n’en pouvant plus d’attendre. Il n’était pas encore passé.
Ils m’ont finalement rappelé en fin d’après-midi pour nous annoncer que Baron avait un rein atrophié et non-fonctionnel de naissance, et que l’autre rein avait un problème dans la façon dont il s’abouchait à la vessie, ce qui entraînait une prédisposition aux infections. Il était d’ailleurs très infecté, d’où les énormes taux d’urée et de créatinine dans son sang, entraînant des douleurs, un mal-être, perte d’appétit, etc…
A ce stade il ne restait qu’une chance sur deux de pouvoir guérir son rein malade et nettoyer correctement l’infection, puis le perfuser pour faire baisser les taux d’urée et de créatinine, pour enfin l’opérer de son rein malformé. Ce que j’ai entendu c’est : il reste 1 chance sur 2 de le sauver, et il faut le sauver !
La véto m’a dit qu’elle allait lui faire un test de la leucose pour vérifier que l’infection n’était pas virale. Ce qui ne m’a pas inquiété car, comme je lui ai dit, Baron avait été testé négatif à la SPA et nous avions vaccinés nos deux chats en juillet, avant les vacances. Or, quinze minutes plus tard, la véto m’appelle pour me dire que le test est positif…
Là, c’était la fin car l’infection était d’origine virale, la leucose ne se soigne pas et rien qu’on puisse faire ne sauverait notre petit Baron.
Nous sommes revenus chez le vétérinaire pour dire adieu à notre petit chat et l’accompagner dans son dernier sommeil. Celui-ci nous a accueilli avec de gros câlins, des tas de léchouilles et de ronrons, ce qui était très tendre et douloureux à la fois.
Adieu baron 2

Voir mon petit chat s’endormir en ronronnant était douloureux mais en même temps, c’est ma seule consolation de me dire qu’il a quitté ce monde paisiblement, auprès de nous. Sa douceur, son magnifique regard, son museau et ses gros ronrons vont tant me manquer. Je suis encore en larmes en repensant à tout cela

Je suis triste que cette maladie soit venue gâcher la belle histoire de notre rencontre, lui qui avait enfin trouvé un foyer pour toute la vie… et nous étions si heureux quand il était auprès de nous. RIP mon Baron. Tu nous manqueras beaucoup, cher ami tout poilu.
Adieu baron 3

Gérer ses priorités !

Bonjour tout le monde !

Un petit article aujourd’hui car cela fait déjà longtemps depuis le dernier post et surtout car je voulais vous raconter comment s’est finalement déroulé notre matinée à la mairie.
Et bien voilà, il ne s’est pas déroulé du tout car, ayant fermé les volets nous n’avons tout simplement ouvert l’œil (laborieusement) qu’à 10h30, alors que la diligente mairie de Cerny se trouve à 1h de route et qu’elle n’ouvre ses portes le samedi que de 10h à 12h. Même embrumé par la délicieuse soirée de la veille chez les collègues de V. (et mes jolies demoiselles d’honneur par la même occasion), notre esprit n’a pas mis longtemps à comprendre que nous ne serions pas à l’heure et que de toutes façons, mieux valait se recoucher. Donc tant pis, le mystère reste entier quand à la date de notre mariage civil.
Pour ne pas vous rendre fous d’impatience nous tâcherons de nous rendre à la mairie dans la semaine prochaine afin d’en savoir un peu plus.
Malgré cela, je suis fière de voir que malgré notre graaaaaande envie de nous marier et de bien gérer notre mariage, nous avons tout de même encore assez de sang-froid pour profiter des bons moments, tels que l’importante grasse matinée du week-end ! Je serais bien heureuse si nous pouvions organiser une magnifique cérémonie sans avoir sacrifié notre temps de sommeil (d’où l’intérêt de prévoir large !).
Bref, aujourd’hui, nous nous attelons cependant à un autre sujet : le faire-part de mariage, pour la cérémonie religieuse et la fête du 9 Août 2014.
Nous avons décidé de ne pas passer par un imprimeur et de nous charger nous même de la réalisation de notre faire-part « home-made ».
Nous avons donc sauté chez Cultura pour les fournitures indispensables, le choix des couleurs de papiers et trouver l’idée !
Ce fut très rapidement chose faite et voici ce que cela nous donne au final sur ce « B.A.T. » home-made.
Si le résultat n’est peut-être pas à la hauteur du faire-part du mariage du Prince William, il nous satisfait et surtout c’est un moment sacrément amusant et créatif ! :)
Gerer ses priorités

Tout ce qui vous est présenté sur cette image sont des brouillons-tests-exemples… le faire-part final ne sera évidement pas dévoilé ici pour laisser un petit peu de suspens !!
Quoiqu’il en soit, aujourd’hui est une étape cruciale car elle concerne l’impression ! Et pas n’importe quelle impression car notre papier 250g n’est pas à prendre avec des pincettes ! Il y a donc une étape très importante : le séchage artisanal dans un dressing réaménagé pour l’occasion.
Gerer ses priorités 2

Et je n’ai encore fait que les verso (soit l’adresse de la salle et nos numéro de téléphones respectifs, autant dire : pas le plus important). Dans quelques heures nous pourrons cocher la case impression qui demande tant de patience et de rigueur et nous passerons à l’étape la plus amusante, le tamponnage, découpage denté, nouage de joli ruban, collage de noeud-noeud et de photos !
Pour finir par l’étape la plus fastidieuse : écriture des adresses postale, collage de timbre et envoi !

Bientôt (=un jour) un petit DIY pour ce fameux faire-part ;)

Bisous !!

Le rendez-vous qui donne faim !

Salut !

J’espère que tu vas bien et que ta vie et tes projets avancent à grands pas ! Pour ce qui nous concerne, V. et moi, nous avons réalisé hier un des rendez-vous les plus importants pour notre mariage, celui qu’il me coutait de faire car à la base je n’en avait pas envie : le traiteur!

Si aujourd’hui nous sommes parfaitement d’accord sur l’idée de prendre un traiteur, à la base nous souhaitions éviter cette étape…
Le fait est qu’au départ nous partions sur une liste de 50 invités et que nous nous retrouvons à 100 maintenant. Peu importe, nous ne voulions pas de traiteur. Un prix « exorbitant », une prestation rarement à la hauteur dans les mariage ou j’ai pu assister, bref pas confiance en ce prestataire qui peut facilement faire foirer ton jour J et qui te coûte les 3/4 de ton budget mariage…
Certes nous nous étions tout de même creusé la tête et sauter l’étape traiteur pour 100 personnes, ça limite aussi les possibilités (surtout qu’en tant que mariés nous savons très bien que ce n’est pas nous qui allons passer la soirée en cuisine, difficile de dire à untel : bon bah toi tu fais la cuisine ce soir, allez bonne soirée !!) mais nous avions été séduit par l’idée de la pierrade : un appareil par table et de la viande commandée chez le boucher, des sauces et des légumes… Pas un travail monstrueux, un moment convivial… Oui mais 10 appareil branchés en même temps, c’est peut être un peu risqué, si on y ajoute lumiere, musique… (« Le propriétaire du Nokia noir en train de se charger est prié de bien vouloir débrancher son téléphone le temps du repas, merci…! »). Bref, comme nous ne souhaitons pas forcément une intervention des pompiers ce jour là nous avons finalement capitulé et nous avons cherché des devis traiteur…
Finalement un devis est vraiment ressorti du lot et nous sommes allés à la rencontre dudit traiteur hier soir. Je dois reconnaître que son prix n’est pas le moins cher (en même temps je ne prend jamais le premier prix surtout pour un pôle aussi important que le repas du mariage) mais je préfère payer un peu plus cher et avoir une prestation complète à la hauteur de les espérance quitte à avoir un repas n peu plus « simple »… Sur ce point nous sommes tombés d’accord avec mes parents et V. .
Le rendez-vous s’est très bien passé et nous attendons un autre devis pour la réalisation de la prestation telle que nous l’avons abordé hier et j’ai vraiment hâte de le recevoir, j’espère que vraiment qu’on pourra se le permettre car nous avons tous les 3 (nous deux et ma maman) eu une très bonne impression de la part de ce monsieur qui semble plus orienté vers notre besoin que sur le prix et qui affiche ses prix sans petite astérisque précisant des « ce prix n’inclue pas…. », bref, il a plu à l’ancienne commerciale que je suis et qui se méfie beaucoup des prestations de service ;)

Et toi tu connait un bon traiteur ??

Bisous !!

Toi aussi tu as la grippe d’été ??

Hello hello !

Je t’ai manqué tout ce temps ?
Rassure-toi je suis enfin de retour après un long week-end à dormir et flemmarder sur le canapé la journée, et faire la fête toute la nuit.
Il doit t’arriver à toi aussi de te plaindre de ton travail n’est-ce pas ?
Bah moi pas. Je reconnais que chaque jour je me dis : « ah mais quelle chance j’ai dans mon travail ! » (cela dit j’ai essuyé suffisamment de plâtre jusqu’à présent).
Ainsi, je ne me plains pas très souvent de mon travail.
Sauf quand par hasard, mon patron qui a ramené son amour de fille au travail, lui met un dessin animé (là je me dis oh cool trop chouette, un Disney au travail !!) et que le dessin animé en question est Bernard et Bianca et qu’il y a cette scène (si émouvante) qui t’arrive dans la tronche sans que tu t’y attendes, pendant que tu fais les comptes de la boite.
Penny

Autant vous dire que j’ai du aller me cacher dans les toilettes le temps de remettre du mascara ! ;)

A coté de cela le mariage civil avance bien… enfin avance un peu… bon ok stagne complètement étant donné que vu nos emploi du temps chargé (et les horaires de la mairie du type : du lundi au vendredi 10h-12h, 14h-16h // Samedi 10h-12h, non mais bonjour les horaires quoi…), je ne sais pas comment on va réussir à s’y rendre pour faire le dossier, prendre rendez-vous chez le médecin tous les deux et retourner à la mairie avant 3 mois.
Et puis c’est quoi ces histoires de médecins et de certificat pré-nuptial ?? Est-ce qu’ils compte voir si on est encore vierges ? Les tests de compatibilité des groupes sanguins c’est sympa mais bon, je me sens que très moyennement concernée, et, je répète, qu’est-ce que ça peut lui faire à Monsieur le Maire ?
« Madame, Monsieur, je regrette vous ne pouvez pas vous marier car vous êtes incompatibles… Je vous invite donc à remettre à jour votre profil sur Meetic en précisant bien votre groupe sanguin ».

Bref, moi qui me disait : Bon bah voilà en 15 jours cette histoire est réglée, j’avais du mal à comprendre pourquoi cette secrétaire me disait « Il faut au moins 2 mois »… Quand on voit ses horaires de travail, je comprend pourquoi déjà c’est si difficile d’obtenir les papiers des autres mairies… La recherche de simples bout de papiers rangés dans les archives peut facilement devenir une affaire de plusieurs mois…

Allez pour finir, je vais te parler de ce jeu que j’ai fait découvrir à l’homme !
PANG !

Toi aussi tu a la grippe d'ete

Tu sais, PANG ! c’est ce type de jeu auquel vous jouiez comme une folle dans votre enfance et que vous avez finalement retrouvé gratuitement sur internet.
Vous faites quelque partie avec votre chéri et vous jouez jusqu’à 23h passé en hurlant de rire tous les deux… jusqu’à ce que votre voisin vienne taper au plafond avec son balai parce que vous riez trop fort et que vous continuez de jouer en faisant des chhhhhhhhuuut comme des gamins ^^

Allez a bientôt !

Quand l’utile se mêle à l’agréable

Hello !

Voilà, il faut que je vous avoue… j’ai craqué !

Le contexte numéro 1 (officiel) :
- Un travail de benchmark dans plusieurs centre commerciaux pour mon travail, afin de comparer tous les prix de nos enseignes clientes, partenaires et concurrente (oui bonjour, je suis étudiante et je fais ma soutenance de mémoire… ouais ouais c’est ça ! Moi, aurais-je été embauchée car même à 24 ans j’en parais 18 ? Si si, je vous assure que vous ne m’avez jamais vue en jean-tshirt-queue de cheval-(anti-rides ^^)).
Bref, mais qui dit centre commerciaux dit aussi : ACHATS !! (j’avais bien prévenu mon boss que j’irais voir quelques enseignes clientes entre deux boutiques de vêtements !)…

Le contexte numéro 2 (à ne surtout jamais répéter) :
- Une jeune fiancée qui commence à organiser sérieusement le mariage civil (qui sera dans très très peu de temps, au plus vite en fait) et qui se demande ce qu’elle va devoir porter devant le maire ! Et qui, par un coup du sort, a été séléctionner pour faire un benchmark dans 2 voir 3 centre commerciaux tels que Plaisir, Parly 2, etc… Et là, croyez-moi, cela peut faire des dégâts…

Résultat des courses :
PARLY 2 ! Ce centre commercial chic’issime ou il ne faut surtout pas se rendre avec un porte-monnaie un peu rempli… Imaginez une jeune cadre de 24 ans qui doit se faire passer pour une étudiante. Elle gare sa kangoo dans une place trèèèèèès reculée, fait plusieurs centaines de mètre à pied pour trouver la première entrée, et pénètre dans le centre commercial avec comme point de mire : MINELLI (oups, pas fait exprès)…
On va dire que j’ai d’abord trouvé les chaussures… « Mais quelle robe pourrais-je bien mettre avec ça ? »… Le suspens aura duré toute la visite :
Quelques enseignes obligées pour le travail (bah oui j’ai un patron quand même) vite fait bien fait.
Entrecoupées par quelques trouvailles chez Yves Rocher et Du bruit dans la Cuisine.
Pour finir par un passage obligé chez The Kooples (il y avait « cette » robe dans la vitrine, je ne pouvais pas fermer les yeux…)
Et, en un instant me voilà transportée dans les boutiques de vêtements jusqu’à celle-ci (ma favorite de toujours…) : SINEQUANONE.

Et là, j’avoue, après 5 ou 6 essayages avec la même vendeuse si gentille qui devait s’être donné pour mission « cette mariée c’est moi qui l’habille et je ne quitte pas le magasin tant qu’elle n’a pas acheté sa robe içi »), et elle a bien eu raison car j’ai finalement une tenue magique pour la mairie… Moi qui avait peur de regretter de me marier plus tôt juste pour l’adoption, et bah je n’ai plus qu’une hâte c’est de parader devant ma petite troupe dans cette belle robe. NO REGRET !

Et là, je me dis : j’adore mon emploi !! (qui me fait dépenser plus qu’il ne me paye mais c’est pas grave) =)

Bisous bisous !!

Et toi, il en est où ton mariage ?

Et toi il en est ou ton mariage

Bon, je vous ai suffisamment parlé de ma vie et mes problèmes. On a comprit et tout ça on s’en moque !

On va se marier et je pense que cela va être LE sujet de ce blog pour l’année à venir, vu comment c’est parti !

Imaginez ! Après tant de temps ensemble, et surtout au vu des difficultés qui s’annonçaient devant nous, je commençais à trouver le temps long. Et V. avait l’art et la manière (= prenait un certain plaisir ??) de faire durer le suspens et ne surtout pas parler de ce sujet sérieusement avec moi. Pour dire vrai, le lendemain même de la demande de V. , j’avais déjà appelé la salle de fêtes pour connaitre leur dispo et au moins pouvoir dire en rentrant que j’avais fait « quelque chose » pour ce mariage (et au cas où il lui prendrait l’envie de changer d’avis).
Résultat, aujourd’hui, après deux mois (et surtout à plus de 11 mois de la précieuse date !), j’ai déjà contacté à peu près tous les intervenants, pris rendez-vous avec eux et j’ai finalisé le budget de l’opération…

Je pense que je vais pouvoir prendre une petite pause !

Bref, si l’on devait résumer les 10 Commandements de notre mariage en seulement 3 commandements, les voici :

1- Le mariage civil tu précipiteras.
Oui nous avons décidé que nous avancerions la date du mariage civil pour faire une petite cérémonie intime dans les délais les plus brefs, dans le but de pouvoir dire : plus que 2 ans avant l’agrément d’adoption ! =) Cela n’a pas été un choix très simple à faire (surtout pour moi qui complique tout) car quand j’étais petite (c’est à dire jusqu’à il y a 2 mois), j’ai toujours rêvé d’un mariage avec la mairie et l’église réunis (en fait je ne m’étais pas posé la question : ça allait de soi), et tous les applaudissements de la foule émue, deux fois de suite (une fois pour chaque cérémonie). Le fait est que notre mariage tient compte de quelque chose que je n’avais pas prédit à l’époque : notre désir d’adopter bientôt (le plus tôt possible, et non pas quand j’aurais enfin franchi le cap des 28 ans).

2- La liste d’invités tu allégeras
Alors là, je dois dire que si quelque chose a facilité la demande de Mr V. , c’est que nous soyons illico tombés d’accord sur « l’ampleur » du mariage. Même dans mes rêves de petite fille, mon mariage aurait certes une petite foule, mais pas LA foule d’un mariage princier et je favorise la qualité des liens m’unissant à chaque visage que je verrais ce jour plutôt que la quantité de visages que je n’aurais le temps de voir que 3 minutes chacun de toute cette sainte journée. La règle est donc bien simple : devant chaque personne invitée les questions se posent : « Est-ce que cette personne m’aime ainsi que mon fiancé ? Est-ce que mon fiancé et moi-même aimons cette personne ? Est-ce que V. et moi-même avons revu cette personne durant les 8 années que notre couple a vécu jusqu’à présent ? ». Il me semble que chaque mariée qui n’invite pas des gens que pour s’aimer d’avantage à travers le regard de ses invités devrait se poser ces questions pour garantir le meilleur déroulement du Jour J.

3- La tête tu ne te prendras pas
En gros, il faut être bien clair : notre mariage est un moment que nous attendons tous les deux avec impatience, il a beaucoup de significations, mais s’il y a une chose que nous ne souhaitons pas, c’est qu’il implique des disputes, des conflits et des prises de becs pendant un an entre nous, nos familles et nos invités… Pour faire simple : tout sujet de discorde sera éliminé de l’organisation du mariage : qu’il s’agisse du plan de table, de l’heure des photos ou du traiteur… Quitte à ce que cela finisse en panier pique-nique. Je préfère un panier pique-nique que nous avons pris plaisir à préparer et à partager avec tout le monde, plutôt qu’un repas pompeux servi à table qui restera le sujet de discorde de la famille pendant 3 générations…

Pour le moment on va dire que les points sur les « i » ont été mis et que par conséquent, tout devrait se dérouler à merveille. :D

Et toi, ton mariage, il en est où ?

Le cadeau qui officialise tout !

Oh oui ! Je n’en reviens pas que C. nous ait fait ce cadeau, à nous !!
Le contexte ? un simple après-midi avec ma belle-soeur pour flanner dans les boutiques, parler de mariage et de son bébé à naître, feuilleter les catalogues de mariage, et des tas de choses délicieuses ! Et ce cadeau :

Le cadeau qui officialise tout

Pour son mariage elle m’avait montré le sien et j’avais trouvé ça tellement mignon ! Mais cela allait sous le sens : les autres se marient et ils ont le droit de remplir ces petits journaux avec la délectation qui convient !
Le fait d’en recevoir un, veut non seulement dire que je vais avoir enfin le droit de remplir avec cette même délectation les souvenirs précieux de ce moment de préparation de mariage, mais surtout que OUI, NOUS ALLONS NOUS MARIER, ce journal est le notre et nous sommes en train de vivre ça !
Quand on parle de fiançailles, je ressens toujours que l’on s’adresse à une autre moi, qui n’est pas moi.

Et pourtant c’est MOI qui vais écrire dans ce journal et j’ai déjà hâte de le faire !

Merci pour ce beau cadeau !

It’s happening !

Et oui, c’est un grand pas que nous nous préparons à faire. Après ces 8 années passées ensemble, depuis que j’ai 16 ans, nous nous sommes fiancés le 2 Juillet.

Une belle avancée personnelle d’abord car cela fait environ 7 ans et 9 mois que j’attend ce moment (oui il m’a fallu 3 mois pour décider que V. était le bon ^^) et que nous sommes très heureux d’officialiser notre « famille ».
Mais aussi un grand pas pour notre projet d’adoption car il s’agit de l’étape numéro 1 (l’adoption c’est comme les contes de fée : « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants »). Certes le mariage n’est pas réellement obligatoire, mais c’est important pour nous dans le but de gagner du temps car autrement nous serions obligés d’attendre nos 28 ans à tous les deux (ce qui nous oblige a attendre 4 ans pour que j’aie ces fameux 28 ans).

En tout cas, nous entamons déjà les préparatifs et cela ne s’annonce pas de tout repos !

Nous avons tellement hâte d’être au 9 Août 2014 ! :)

Confession du vendredi 26 novembre 2010

Confession

Comment commencer pour faire un point sur ma vie, là tout de suite….

Bah je reste bien déprimée devant les pseudos facebook d’une vieille amie d’enfance avec son bidon tout rond… je vous raconte pas comme ca va être quand ca sera mes amies que je vois tous les jours.
Non mais bon, je dois avouer que les « C’est une fille »… « Sent bébé bouger »… « Va être MAMAN »… et tout ça, bah c’est un peu exposition de bonheur dans ma tronche et ca fait mal… mais bon, personne ne peut savoir et c’est mieux comme ça, je vais pas lui demander d’arrêter d’être heureuse pour moi !

Sinon moi, j’ai opté mentalement pour l’adoption.
Je pense que OUI la mère porteuse c’est quelque chose qui doit être légalisé, mais en fait je sais pas si je pourrais élever un enfant en me disant que quelqu’un l’a porté dans l’unique but de me laisser l’enfant, et là j’ai une grosse part de responsabilité là-dedans ! Responsabilité que je ne suis pas sure d’assumer s’il faut que je garde toujours en tête le désir de « faire comme-ci » c’était mon enfant, et l’obligation morale de reconnaissance envers celle qui, je le sais bien, aura porté l’enfant pour moi… (je sais que je dis tout cela au risque de décevoir toutes mes amies lancées aussi dans ce combat). Je ne cherche pas là à critiquer la GPA, mais il s’agit simplement de mon avis personnel sur la question.

Jusqu’alors je n’arrivais pas à me voir capable d’aimer un enfant qui n’est pas le mien comme mon propre bébé, à moi ! L’aimer d’accord, mais il y a « aimer », et « aimer comme une mère » et c’est bien cela que je n’arrivais pas à imaginer… depuis que j’ai 15 ans.
Mais voilà, à force de tourner et tourner la question dans ma tête, à force de dévorer des yeux le moindre bébé dans son berceau que je croise en rêvant intérieurement d’échanger ma vie avec celle de sa mère, et finalement de m’attacher à tous les bébés qui me sont mis dans les bras, j’en suis venu au point de me dire que OUI je pourrais vraiment l’aimer comme si c’était le mien.
Finalement, je pense que je serais vraiment vraiment vraiment heureuse quand je pourrais avoir un bébé qui a besoin d’une maman douce et gentille, tout comme moi (^^), et intérieurement j’ai vraiment vraiment hâte !!

Alors forcément, que faire du coté « tripote bidon » que je connaîtrais pas ? Parce que MERDE alors, toutes les futures mamans nous font du chichis par ci avec « je le sens bouger, venez me tripoter le ventre » et du blabla par là « priorité aux femmes enceintes »… il y a même leurs places de parking rien qu’à elles. Tout cela je le comprend très bien, mais bon, j’en reviens à dire que être enceinte c’est vraiment un petit moment de gloire rien que pour soi ! (que les hommes ne connaissent pas … sauf quand ils ont réussi à « pécho » la fille la plus canon de la soirée, ça doit être un sentiment similaire… ou pas…).
Enfin bref, moment de gloire qu’on envie un peu toutes en se disant, ça sera mon tour, donc finalement ça m’emmerde de me dire que ça sera pas mon tour… ouais je suis égoïste mais j’assume.

Il y avait aussi le coté du : « ahhh oui, il a tellement les yeux de sa mère » « oui et le sourire de son père »… tous ces ptits commérages qui font que je devrais bien annoncer à un moment ou à un autre que ce bébé n’a ni les yeux, ni l’intestin grêle de son père mais qu’il a les gènes de personnes qui nous sont inconnues…
et là… c’est le drame social où les gens n’osent plus rien dire de peur de faire une bourde, et où ils ont envie de te dire : « toutes mes condoléances » en s’imaginant que c’est une bien maigre consolation que d’avoir été obligée d’adopter un bébé parce que j’étais pas capable d’en faire un toute seule, alors que pour eux, être stérile ce serait « pire que la mort » (j’ai déjà entendu quelqu’un me dire ça, véridique).

Mais bon, tout ça j’y pense et j’y repense et je me dis qu’être enceinte est finalement quelque chose de plutôt superficiel… qu’on y accorde beaucoup de signification, mais que ça n’est vraiment pas l’essentiel. J’ai plutôt l’impression que le plus beau jour de ma vie sera quand, à l’image d’une femme qui voit son bébé pour la première fois dans une maternité, je pourrais moi aussi voir mon bébé pour la première fois, dans un orphelinat.

1...34567

Contact Me

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Instagram

  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image

Suivez-moi


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus