Page d'archive 3

Les prestataires de notre mariage !

Hello !

Un petit post un peu tardif mais non moins essentiel, je le réalise seulement aujourd’hui, car je viens de lire un message qu’une jeune damoiselle en détresse m’a envoyé concernant des doutes sur l’achat de sa robe de mariée. Bon le message date d’il y a plus d’un mois (mon dieu quelle réactivité dans mes lectures de mails… mais pourquoi aussi a-t-il fallu que Facebook me le range dans les spams ??), bref là n’est pas la question.

De lire ce message désespéré de cette jeune future mariée qui doute de son achat de robe ca m’a bien rappelé moi-même il y a de cela quelque mois (même un an déjà), quand je choisissais un par un mes prestataires. C’est vrai que c’est stressant, entre la peur de la robe de mariée qui ne soit pas bien cousue, ou pas prête en avance, le traiteur qui fait faillite la veille du jour J, la salle des fêtes qui brûle avant le mariage (Ah non, ça ça nous est vraiment arrivé…), le photographe qui n’est pas capable de sortir une seule belle photo de la journée… bref tant de stress.

Et même si l’on a vraiment VRAIMENT envie que tout soit parfait, on est aussi obligé de revenir à la réalité et de faire attention à son budget. C’est comme tout, on veut le meilleur, au meilleur prix, mais avec 5 fois plus de pression que d’habitude.

Pour les mariées désespérées, je tiens à dire que nous avons été à 200% satisfaits par l’ensemble de nos prestas, ce pourquoi il me semble normal (même essentiel) de les lister ici, ce qui est une juste récompense pour eux, et sans doute de bons tuyaux pour celles qui passeront par là (et qui se marient en Île de France cela va de soi)…

Pour nous les choses était claires, nous ne gardons que le principal et là, on y met le prix, on ne regarde pas le moins cher parce que c’est le moins cher, mais on sélectionne pour la qualité, quitte à se priver des choses qui nous semblent superflues.

L’essentiel pour nous c’était :

  • Bien manger
  • Bien boire
  • Être beaux (chacun ses priorités hein ^^)
  • Les alliances

Le superflu :

  • Le lieu de réception (encore heureux vu ce qui s’est passé)
  • Le DJ / Animateur
  • Les photos (nous avions tort, car après réflexion nous n’aurions pas pu nous en priver)
  • Les fleurs (au début je n’en voulais pas, vu le prix, et finalement je suis heureuse qu’il y ait tant de fleurs à notre mariage)
  • Les dragées
  • D’éventuels bonus type voiture de location pour arriver (j’ai même entendu parler d’hélicoptères etc….)

Nous avons donc orienté notre budget dans ce sens en priorisant : le traiteur, la boisson (mieux vaut trop que pas assez, d’ailleurs on en boit encore… oups), la ROBE !

Vu que nous avons réussi à nous en sortir pour « pas trop cher » dans ces domaines et avec la salles des fêtes nous avons pu nous permettre de mettre un peu de budget dans un fleuriste (il y avait beaucoup de fleurs) et un photographe.

Les prestas Thème par Thème (merci à eux) :

LA ROBE

MARIAGE (218 sur 784)MARIAGE (74 sur 784)MARIAGE (319 sur 784)

MARIAGE (70 sur 784)

Avec ma belle-soeur (qui se mariait deux semaines après notre mariage), nous avons acheté nos robes chez Déclaration à Sceaux, et donc avons fait nos essayages ensemble. J’ai vraiment adoré ma robe ! Je suis arrivée là sans savoir DU TOUT ce que je voulais (pour moi tout était trop beau).Ils nous ont demandé notre budget pour pouvoir me  trouver une robe dans mes prix, ce que j’ai trouvé correct car je n’aime pas qu’on me propose un produit sans savoir combien je peux ou je veux y mettre. Ils m’ont fait enfiler celle-là dès le début et ça a été le coup de foudre. Les dizaines qui ont suivi n’ont pas réussi à m’en faire démordre. La boutique avait l’avantage de fournir les accessoires (comprendre tous les accessoires mais on emporte pas le magasin : le jupon + un accessoire pour les épaules -étole ou cache-cœur + un voile long ou court au choix ou un accessoire pour cheveux + gants ou mitaines + bijous + porte-alliance ; les chaussures étaient pas offertes, mais dans un prix « raisonnable »). Çà c’est très intéressant car cela nous fait l’ensemble dans un prix plus que correct.

Les vendeuses étaient très sympa mais on a été un peu déçues par le premier essayage qui était expéditif (on essaye la robe rien de plus, pas d’accessoire pour faire son choix d’accessoire). Par contre le deuxième et dernier essayage était très bien, j’ai eu le droit a des petites bretelles sur-mesure avec la dentelle de ma robe car je n’étais trop fane d’une robe bustier. On a passé du temps a essayer et choisir les accessoires, donc finalement on était très satisfaites de nos tenues le jour J !

 

MARIAGE (68 sur 784)

LE TRAITEUR

Idem, nous avons adoré notre traiteur Marc Girard pour son savoir-faire et pour le coté très humain et très simple qu’il dégageait (loin de certains autres qui se démarquent par un très bon marketing ou des techniques commerciales agressives, qui ne me mettent jamais trop en confiance). Attention cependant à bien prévoir des rendez-vous de « mise au point » sur l’organisation de la journée car beaucoup de choses se font à l’oral et parfois il était nécessaire de bien se raccorder sur l’organisation. A part cela, le repas le jour J était aussi copieux, délicieux et bien présenté que lors du repas-test. Tout le monde s’est régalé. Ce qui a été un peu dommage c’est que le menu enfant n’a pas vraiment été apprécié il semble car beaucoup d’enfant m’ont dit ne pas avoir aimé leur repas. Pour ma part je n’ai pas pu le constater, du coup peut-être que nous aurions dû tout simplement prévoir un buffet « home-made » pour les enfants qui aurait surement été d’avantage apprécié.

IMG_2865 IMG_2868

LES BOISSONS

Profitez des foires aux vins pour acheter vos vins et champagnes ! Cela vous permet de faire des économies et de profiter d’un meilleur vin que si vous le payiez plein tarif  (et peut-être de vous aider à orienter vos choix parmi toute la sélection de vin). Moi j’ai laissé le choix du vin aux connaisseurs ! Pour l’achats des boissons type eaux, eux gazeuse, sodas, j’ai acheté dans le Auchan à coté de chez moi, au drive pour ne pas avoir à porter (héhé !) et j’ai choisi QUE des produits qui offraient des promos du type « 1 acheté 1 offert » … C’est cela qui a décidé la marque de l’eau que nous allions boire et des sodas.

IMG_0770

LES ALLIANCES

Pas de solution, si tu veux que ça brille, il va falloir payer :( Juste une chose : cela vaut le coup ! :)

LE PHOTOGRAPHE

Cela m’arrive rarement mais je suis bien obligée de reconnaître que j’ai eu tort. J’ai eu tort sur 2 points : le photographe et le fleuriste. A la base je ne voulais aucune des deux et sur ce point j’ai bien fait d’écouter les conseils de mes proches : un photographe c’est VRAIMENT VRAIMENT important (pour ne pas dire indispensable, en ce jour J). Et oui, un photographe c’est un budget. Mais si on ne met pas ce budget, on a aucune garantie d’avoir de jolies photos de soi (mais aussi de tout ce qui entoure ce mariage) en souvenir. Quand on voit la vitesse à laquelle défile cette journée, on est franchement bien content d’avoir autant de photos pour s’en rappeler et s’y revoir encore et encore. Il ne s’agit pas seulement de la qualité « technique » des photos, mais surtout la prise de vue artistique qui te met en valeur… Et cela ne s’apprend pas. Alors oui tu as au moins 5 invités qui ont tous « le meilleur » appareil photo, mais un oeil de photographe c’est savoir prendre en photo la même chose que tout le monde, mais en mieux, et ça ce n’est pas le super appareil de la mort qui tue qui saura le faire… Notre expert de la photographie, c’était Christophe Pasteur. J’ai vu par hasard l’une de ses photos sur Facebook et j’ai su que son point de vue, sa créativité, je ne les trouverais chez aucun autre. Donc c’était lui, et je ne regrette à aucun instant ! Cela ne plait pas forcément à tout le monde et je le conçoit car il sort un peu du cadre de la traditionnelle photos de mariage ou les amoureux sont juste au centre de la photos, mais la vie qui se dégage de ces photos c’était bien ca qui m’a plu !

LE FLEURISTE

Idem, les fleurs dont je ne voyais pas vraiment trop l’intérêt compte-tenu du prix… et bien en fait cela à tout changé de A à Z. Déjà lors de la préparation de la salle, quand toutes ces fleurs sont arrivées cela a transformé entièrement la décoration, les lys sentaient trop bon et les couleurs étaient magiques ! Le jour J, il y avait des panières partout et mine de rien cela fait aussi son petit effet. C’est vrai que cela semble être un détail, mais si il n’y avait pas eu de fleurs, cela aurait sans doute été remarqué. Surtout du fait que nous étions dans une salle des fêtes donc finalement un simple carré de murs avec du carrelage et un plafond… Ce n’est pas comme si on avait été dans un lieu qui en impose déjà par sa déco (un moulin ou un château par exemple). Donc oui les fleurs sont accessoires, mais l’accessoire est essentiel ! C’est Béatrice Virzy à la Ferté-Alais qui s’est chargé de la création des bouquets. C’est aussi une des choses qui a été les plus amusante à préparer, le choix des fleurs et du style de bouquet que l’on souhaite !

MARIAGE (266 sur 784)

IMG_2829 IMG_2836 IMG_2840 IMG_2833IMG_2823  IMG_2839 MARIAGE (40 sur 784)

Enfin le grand plaisir des fleurs c’est qu’après le mariage on a plein de bouquet chez soi et c’est beau, cela fait plaisir, cela fait que le rêve ne disparait pas completement du jour au lendemain, comme si cela n’avait jamais eu lieu : il reste les fleurs :)

IMG_0771 IMG_0772 IMG_0776

LA COIFFURE

N’ayant pas suffisamment de budget pour « habiller » mes témoins et demoiselles d’honneur (et pas tout à fait sure de vouloir les contraindre à porter une robe spécifique pour mon mariage), j’ai quand même tenu à offrir à mes temoins une belle coiffure chez mon coiffeur Maud Coiffure à Cerny. La plus grosse difficulté étant le planning du jour J car comme tout le monde était en vacances au salon, il n’y avait que Maud qui pouvait nous coiffer donc planning très strict d’horaires de coiffure à respecter !

Pour la préparation j’y suis allé un mois à l’avance pour savoir exactement quelle coiffure faire et quels accessoires (petites épingles, voile etc…) : c’est ce jour là où ton cuir chevelu souffre de faire, refaire, mettre la laque, retirer la laque, enlever la mèche, torsader la mèche, re-lisser la mèche… Et le jour J, plus qu’à reproduire !

MARIAGE (18 sur 784)  MARIAGE (36 sur 784) MARIAGE (253 sur 784)

 

HOUSSES DE CHAISES

Pour les housses de chaises, il y a pas mal de sociétés qui proposent la location de housses pour 2€ la housse environ (ce qui est très cher !) mais bon je préferais payer ce prix plutôt que d’avoir les chaises de la salle des fêtes qui étaient tachées et pas très jolies… Je suis passée par Nathy’s Event qui est dans le 93 (du coup j’aurais aussi bien pu passer par une société plus proches vu que j’ai du me déplacer pour récuperer les housses, puis revenir les rendre le lendemain du mariage) donc pas très pratique, pour économiser quelques centimes par housse, soit une trentaine d’Euros au final.

Le DJ

Un ami de ma sœur propose ses services dans la location de matériel et presta de DJ/animateur ! La musique et l’ambiance ont beaucoup plu, on a dansé toute la nuit et les prix étaient très intéressant donc je partage le contact, pour les intéressés !

Party Location

MARIAGE (779 sur 784) MARIAGE (784 sur 784)

 

CARTERIES

Je ne pourrais pas t’aider pour ce domaine car nous avons tout fait nous même ! C’était long et très prenant, mais j’ai adoré créer toutes ces cartes d’invitations, menus, livrets de messe etc… Donc mon conseil c’est Cultura :) L’ensemble m’a coûté 40 à 50€ en papiers, encres et tampons.

IMG_0368 IMG_0373 IMG_0391 IMG_0394 MARIAGE (502 sur 784)

Voilà, j’espère que cela pourra peut-être t’aider dans ta recherche de prestataires !!

Happy Birthday my love !

Bon officiellement c’est demain, le 24 Février, mais hier il a quand même soufflé une bougie de plus, sur le gâteau que je lui ai préparé avec tout mon amour (attention les yeux !!)

28 ans mon chéri ! <3

Charlotte au chocolat

Une nuée de jolis moments

20150213_091527

Le complexe de la copine moche

Je commence la semaine avec un billet plutôt mitigé (on dira « comme un lundi ») suite à un week-end rempli de remises en causes et de questionnements.

Je te rassures, je n’ai pas fait que cela de mon week-end (Saint-Valentin, geekage en Azeroth, tout ça tout ça…). Mais finalement, je n’ai pas pu résister à trop réflechir. Surtout que le stress (un peu) de l’envoi du dossier d’agrément me fait me poser beaucoup de questions (est-ce que ça va marcher ? est-ce qu’on a rien oublié ? dans quoi est-ce qu’on s’embarque là ? et puis franchement avec tout ce désordre dans l’appartement est-ce qu’on va vraiment nous confier des enfants ??)

Bref remise en cause générale sans trop savoir pourquoi, sans pour autant être triste car en fait je suis très contente qu’on en soit là ! Je me sens un peu comme « administrativement enceinte » : le projet d’enfant est clairement défini, on a mis le train en marche, on attend les prochains rendez-vous pour faire le point sur notre projet, … Surtout que la durée de 9 mois pour obtenir un agrément, même si on sait bien que l’agrément ce n’est pas l’enfant (mais déjà une belle étape de franchie), c’est très symbolique !

Mais voilà, nous semblons faire face à une sorte d’incompréhension générale. Incompréhension polie, mais très perceptible. Je m’y attendais, je sais que cela sera toujours un peu comme ça. Je l’ai déjà noté ici même dans un post de 2010 (autant dire que j’appréhendais depuis longtemps), mais je le constate bel et bien. Une démarche d’adoption, loin de l’image de joie et de bonheur qu’évoque une grossesse, évoque plutôt un fil de pensées négatif : infertilité, malheur, dépression, difficulté, résignation … Et les gens s’imaginent d’une façon ou d’une autre que nous ne pouvons pas être en paix avec nous-même, que nous sommes quelque part malheureux PARCE QUE nous ne pouvons pas faire un enfant, et nous recevons plutôt des messages d’encouragements (voire de condoléances) que de félicitations lorsque nous annonçons que nous adoptons. OR non, nous sommes pourtant heureux et la démarche de l’adoption me plait, nous avons « toujours » (comprendre « depuis longtemps ») vécu dans cette idée et nous attendions impatiemment d’en arriver là donc OUI nous sommes VRAIMENT heureux, mais cela n’est pas forcément compatible avec l’idée que se font les gens de l’adoption.

Finalement, j’ai beaucoup de mal a en parler avec certaines personnes, notamment celles qui sont enceintes, ou qui l’ont été ou qui projettent de l’être (beaucoup de femmes finalement) car leurs réactions me ramènent à ce « complexe de la copine moche ». Celle dont la vie nous semble bien triste a coté de la nôtre (si triste qu’on se demande comment on ferait si on était à sa place) et finalement il est bon de parler avec elle car cela nous rappelle combien notre vie est finalement pas si mal. Me répondre : « si tu as besoin je suis là » quand j’annonce que je vais adopter, c’est comme dire à une femme enceinte « je suis vraiment VRAIMENT désolée pour toi… ». Il y a peut-être 2 ou 3 personnes qui nous ont souhaité « Félicitations ! » (ce qui se prête au contexte d’un projet d’enfant, finalement).

Et finalement, leur décrire la démarche quand ils nous posent la question, ne fait que ressortir d’avantage un certain dégoût qu’ils ont pour cette procédure. Le fait de faire une « lettre de motivation », de rencontrer des psychologues ou des assistantes sociales sont pour eux des choses qu’ils ne toléreraient pas dans leur projet d’enfants. Encore une fois, je passe pour la copine moche sur qui ils se reposent plus ou moins inconsciemment pour se dire : « au moins j’ai la chance de ne pas avoir à passer par là ».

J’en ris un peu avec eux, mais au fond cela me blesse. Déjà parce que personne n’aime être la copine moche, que je me suis suffisamment sentie complexée et inférieure aux autres femmes pendant très longtemps et que j’ai réussi à m’en sortir quand même, et puis parce que, pour moi, c’est « CA » notre projet d’enfant. Elles, elles voient des gynécologues, des sages-femmes, des médecins, des laboratoires d’analyses, elles utilisent des pilules pour augmenter leur fécondité, des tests de grossesses ; Moi je vois des assistantes sociales, des psychologues, des OAA, le Conseil Général, je remplis des dossiers et je fais une lettre de motivation… C’est CA notre projet. C’est comme ça ma vie.

Quand on me dit « C’est vraiment pas normal de vous demander de voir des psy, et de remplir une lettre de motivation », je ne peux m’empêcher de penser que certaines personnes feraient bien de demander un conseil psychologique ou même se poser la question de « pourquoi voulons-nous cet enfant » avant de tomber enceinte. Une amie m’a déjà dit que j’avais de la « chance, car si elle était stérile son homme la quitterais, parce que la famille c’est trop important à ses yeux ». Aujourd’hui ils sont mariés et ont un enfant, et je me demande encore comment peut-on se marier avec un homme dont on pense cela ?? Elle, elle me l’a dit, mais combien le pensent sans forcement (se) l’avouer ? Je suis heureuse de savoir que mon chéri m’aime pour autre chose que ma capacité à procréer et je pense que tout le monde devrais pouvoir se dire la même chose, mais je pense que dans mon entourage personne n’en est finalement sur à 100%. Et c’est sans doute un peu cela que se disent en silence toutes les « copines moches » de la terre.

Dossier d’Adoption : l’Envoi

Après deux longues semaines de lecture, préparation, remplissage, récolte de documents administratifs (le plus long ayant finalement été la réception de l’acte de naissance de l’homme), nous avons finalement complété notre dossier de demande d’agrément, et nous l’avons envoyé en Recommandé hier !

Cela commençait à me tarder d’envoyer ce dossier. Deux semaines cela peut sembler court mais cela m’a semblé interminable car c’est la date de réception du dossier par le Conseil Général qui lance le début du délai de 9 mois maximum avant l’obtention d’un agrément, et du coup c’était important que nous ne perdions pas de temps dans l’administratif. De notre coté, le dossier était rempli le lendemain ou le surlendemain du rendez-vous d’information, mais pour obtenir les actes de naissance par courrier cela a été long ; il aurait été plus simple d’y consacrer un Samedi pour aller les chercher dans nos mairies de naissance respectives… Enfin bon, le courrier est finalement parti, et il a bien été reçu aujourd’hui ! Ce qui me soulage beaucoup et j’attend avec impatience la suite des événements !

La visite médicale

Hello !

Lundi matin le réveil à sonné comme d’habitude, mais pour une fois, ce n’était pas pour aller au travail ! Non, ce lundi 2 février, nous avions un rendez-vous pour obtenir le certificat médical chez un médecin agréé par le Conseil Général pour notre dossier d’adoption. Bon, un certificat médical ca n’est pas la mort, n’est-ce pas, mais malgré tout, j’étais un peu angoissée car je me disais qu’avec ma petite carence en fer, et surtout mon ALD pour la RCH il allait à coup sur me poser des tas de question, et pourquoi pas demander des prises de sang, des examens complémentaires, etc… Et qui dit examen dit rendez-vous chez un spécialiste, et donc mois et mois d’attente avant d’obtenir un rendez-vous… Et là, l’obtention du certificat médical deviendrait une Quête du Saint Grâal, voir même UN CONTRE -INDICATION ? (oui je sais je m’emballe assez vite dans la paranoïa…).

Donc j’y suis allée sans être trop sure de ce qui m’attendait.

En arrivant là bas, nous avons attendu 5 minutes avec notre dossier d’adoption dans les mains et le médecin est venu nous chercher.

Il nous demande :

- Alors, c’est pour quoi ?

Errrr… par où commencer. Il nous faut un certificat médical pour une adoption concrètement. Et là où tu t’attend à ce qu’il prépare passivement son stetoscope ou son tensiomètre, en fait il s’affale dans son siège en nous sortant d’un air compatissant que nous sommes bien jeune pour devoir affronter un tel périple. Que nous ne sommes qu’au début de nos problèmes… Que pleins d’ennuis, de difficultés nous attendent… Et même qu’on va devoir ACHETER des enfants au Brésil, ce qui semble le dégoûter.

Et en l’écoutant je me suis mise à penser beaucoup, BEAUCOUP de choses (dans le désordre) : mais BORDEL pour qui il se prend ? Il nous teste ou quoi ? Quel est le con qui l’a fait agréer par le Conseil Général pour dire des trucs si laids à des gens qui veulent adopter ? En fait il doit VRAIMENT nous tester… Bon il faut pas sortir de ses gonds, juste continuer de sourire en disant : oui oui on a eu le temps d’y réfléchir, on est prêt… Pour le coup c’est lui qui a pas l’air bien dans ses baskets avec son air déprimé. Mon petit gars, j’espère que tu n’auras jamais besoin de passer par l’adoption car pour l’image que tu en as tu vas jamais t’en remettre ça c’est sur…

Bref à un moment, tout en continuant de nous parler de tous les problèmes de santé que les enfants Brésiliens peuvent avoir il nous sort un certificat médical attestant qu’on a les conditions physiques et psychologiques adéquat pour adopter. Pas même un « ouvrez la bouche, tirez la langue ».

Bref, en 5 minutes nous voilà sorti de son cabinet avec le précieux certificat (qui ne vaut strictement rien à mon sens, mais qui veut tout dire pour le Conseil Général). A ce train, j’ai vraiment hâte de voir les 5 prochains rendez-vous avec les psychologues et les assistantes sociales… (OU PAS !)

Le dossier d’adoption : Découverte

Hello !

Voilà, nous avions franchi la première étape de notre démarche d’adoption : le rendez-vous d’information. Nous en sommes sorti avec une pochette cartonnée remplie de documents divers et variés. Je n’ai pas résisté à l’envie de tout lire sur le trajet du retour !

J’y trouvais une brochure pour une association de l’Enfance et Famille d’Adoption Yvelines, qui est en charge de regrouper ensembles différentes personnes impliquées dans un projet d’adoption : couples et personnes souhaitant ou ayant adopter, enfants et adultes adoptés…

Il y avait également une copie de toute la présentation qui nous avait été faite lors de la réunion (et moi qui avait pris minutieusement des notes pour ne rien louper…), et enfin LE dossier à remplir et compléter pour faire notre demande d’agrément. Questionnaire sur notre situation à remplir (rien de très méchant, nom, prénom, composition de notre famille, nos métiers, nos revenus et nos charges etc… Un peu comme pour un emprunt immobilier finalement ! – ouh la chose à ne pas dire… oups !-) à joindre avec une lettre de « confirmation d’agrément » (autrement dit : une lettre de motivation pour expliquer notre projet), un certificat médical, des bulletins de salaires, actes de naissance, extrait n°3 de casier judiciaire (desfois que…) et pour finir des photographies « non officielles » (il ne s’agit pas là de faire refaire sa pièce d’identité, mais simplement de mettre un visage sur ce dossier administratif, pour qu’il puisse ressembler à notre famille, et cette idée me plait… maintenant reste à trouver les photos que nous allons y joindre). Bref, dès le lendemain, nous avions rempli entièrement le questionnaire, écrit notre lettre de motivation (cela nous a valu une dispute, comme quoi…), commandé en ligne nos extraits de casiers judiciaires et actes de naissances respectif, pris rendez-vous pour le lundi suivant avec un médecin agréé, scanné nos trois derniers bulletins de salaire… Bref, nous étions presque prêts à renvoyer le dossier !

Dossier Adoption Titane et Karma

Maintenant, ne reste qu’à attendre le fameux examen médical demain !

La réunion d’information

Ca y est, avant hier la réunion tant attendue est arrivée. Il s’agit de la première réunion à laquelle tout couple (ou personne) souhaitant adopter doit obligatoirement se rendre. Ce rendez-vous obligatoire est une réunion d’information pour l’obtention de l’agrément en vue d’une adoption.
Comme je l’avais expliqué précédemment j’avais quelque craintes vis à vis de cette réunion à cause des différents témoignages que j’ai pu lire sur des blogs, qui abordait ce rendez-vous comme un moment pénible et quasiment démotivant… Finalement, peut-être à cause du fait que nous nous attendions au « pire », nous sommes ressortis de cette réunion soulagés et même motivés ! C’est pourquoi je suis contente de pouvoir raconter mon expérience qui est un peu différente de celle que j’ai lu sur d’autres blogs…

Donc cette réunion à lieu au conseil général du département (Yvelines pour nous), et donc nous avions rendez-vous à Versailles à 14h. Etant précisé sur la convocation qu’il était très difficile de se garer nous avons préféré, une fois n’est pas coutume, de partir bien en avance. En plus, nous n’avons eu aucun mal à nous trouver une place dans la rue du lieu de rendez-vous donc nous étions là 3/4 d’heure en avance. Tant pis, nous avons décidé de nous y rendre tranquillement pour explorer les lieux.
Là-bas, des gens passaient près de la loge de l’accueil, qui semblaient habitués du coin, nous avons donc demandé ou se trouvait notre salle de rendez-vous. Ils nous ont indiqué la salle et la cafétéria où nous pourrions attendre. Je ne sais pas si c’est moi qui imaginais des choses mais j’avais vraiment l’impression que l’on nous regardait avec une certaine curiosité. Je me demandais vraiment ce qui pouvait se passer dans leur tête, on en a même ri avec mon chéri, ce qui montre que je n’étais pas la seule à avoir remarqué…
- Ils ont pas l’air si malheureux pour des gens stériles…
- Pourquoi se tourner déjà vers l’adoption à leur âge ?

Si seulement ils pouvaient comprendre la JOIE que nous ressentons à faire cette démarche…

Cela dit à ce moment l’atmosphère était un peu tendue car une fois trouvée la salle, il nous restait un quart d’heure à attendre sagement dans la salle de pause, ou nous avons pris un café et un thé au citron. Il y avait déjà d’autres personnes qui attendaient mais je n’étais pas sure qu’ils fassent partie des couples candidats à l’agrément. Mais on se regardait tous dans la salle d’attente en faisant mine de penser à autre chose, il n’y avait que moi et mon chéri qui parlions et rigolions ensemble. A part cela l’ambiance était aussi gênée et tendue que dans la salle d’attente du médecin…
Du coup on a préféré sortir et attendre dehors devant la salle. On a très vite été rejoints par tous les autres couples Tous étaient vraiment plus âgés que nous, il y avait aussi une femme seule.
Finalement, pile à l’heure sont arrivée deux femmes du Conseil Général qui nous ont ouvert la salle et nous avons pu nous installer.
Dans un premier temps nous avons eu une présentation de 40 minutes où la première femme nous a présenté très objectivement l’adoption (l’encadrement juridique, présentation du service Enfance Adoption des Yvelines, la procédure d’agrément, tout ce qui nous attendrait pas la suite : entretiens socio-psychologiques etc…) et puis finalement elle nous a présenté les chiffres de l’année 2013 dans les Yvelines, les statistiques, de manière ni positive ni négative, juste des chiffres… Donc rien de bien traumatisant.
Ensuite, par contre, ils nous ont passé un reportage qui s’appelle Blessures Secrètes, avec des témoignages de jeunes adultes ayant été adoptés pour nous montrer les traumas liés à l’adoption. Je suppose que tous les enfants adoptés arrivent à dépasser leur traumatisme mais bon d’un autre coté il est bon de se poser des questions AVANT d’adopter et c’est pour cela que je ne pense pas que cette journée soit vraiment faite pour décourager des couples, mais juste à poser les bonnes questions et empêcher à tout le monde de se voiler la face…
Finalement nous sommes sortis de là avec un dossier à remplir et à compléter avec des documents administratifs (actes de naissances, certificats médicaux, lettre de motivation, photos…) que nous avons rempli le lendemain même.
Pour finir nous avons pris un rendez-vous avec le médecin pour Lundi matin pour le certificat médical. J’espère juste que la RCH ne posera pas problème pour le médecin et que le certificat médical sera clean !

Convocation à la réunion d’information

La semaine dernière, après 3 semaines d’attente d’une réponse, j’étais trop impatiente de savoir ce qu’il en était de mon courrier ? Etait-il bien arrivé ? Et si oui, qu’allaient-ils bien me répondre ? J’ai donc appelé le service de l’adoption pour avoir des réponses à mes questions.
J’ai eu la bonne surprise de tomber sur une jeune femme charmante au téléphone. Elle m’a simplement demandé la ville où nous habitions et rien qu’avec cette information le dossier lui est revenu (je me dis qu’il ne doit pas y avoir foule de dossiers à traiter dans ces conditions). Et elle m’a répondu que sa lettre de réponse était parti la veille. Donc bonne nouvelle. Mais quand même, j’étais trop impatiente et je lui ai demandé de me dire le contenu de la lettre. Elle m’a dit que nous étions invité à une réunion d’information le 30 Janvier prochain (la semaine d’après).

Ca y est. NOUS ALLONS ETRE CONVOQUE.

Le 30 Janvier, cela tombe bien car nous sommes tous les deux à la maison en vacances !

Super, les démarches commencent ! On ne savait pas ce qui nous attendait, mais nous étions soulagés et contents !

Hier matin, j’ai quand même décidé de regarder quelques témoignages sur des blogs et forums pour avoir une idée de ce qui nous attend, et à quoi sert la « réunion d’information pour la procédure d’agrément ».
Ce que j’ai vu m’a vite fait déchanter.
De tous les blogs que j’ai vu, ce qui en ressort se résume à cela :
- un amphi plus ou moins rempli de couples ou personnes seules.
- une présentation de chiffres très négatifs sur l’adoption.
- le rappel de la difficulté que représente l’adoption et du peu de chances que chacun a de pouvoir adopter, et notamment adopter un bébé en bonne santé.
- de manière générale, ils ont tous ressenti cela comme un vrai test de motivation, sur un ton peu encourageant.

Bref, je ne m’attendais pas à ce qu’on nous bichonne mais je ne m’attendais pas non plus à ce genre de retours d’expérience.
Cela m’a un peu cassé le moral et cela m’a même fait un peu peur, mais bon, après réflexion, quelques encouragement de proches et une petite discussion avec mon chéri sur ce sujet, on s’est remotivé. On sait que l’on est prêt, et le fait de s’attendre au pire nous aidera surement à ne pas être désagréablement surpris face à cette réunion.
J’ai même hâte d’y être dans cet amphi et de vivre ce moment avec mon chéri car ce n’est pas tous les jours, quand même, que l’on se lance dans cette démarche !

La demande d’agrément

A l’heure où la poste traite vos cartes de bonnes années, et vos cadeaux d’entreprise, circule un simple courrier avec une petite cigogne tamponnée sur l’enveloppe.
Ce courrier je l’ai envoyé hier et il est adressé au conseil général pour leur annoncer que ça y est, nous avons franchi toutes les étapes que nous voulions franchir pour être fin prêt à entamer les démarches d’adoption.
Cela peut sembler un peu curieux d’envoyer ce courrier comme si j’envoyais un faire-part… mais après tout le temps que j’ai passé (que NOUS avons passé) à rêver cette adoption, nous n’avions pas envie de faire simplement « une lettre » de demande d’agrément car c’est un courrier que je classerais parmi les plus importants que j’aie jamais envoyé car pour une fois la réponse m’est inconnue et me fait très très peur !
J’espérais beaucoup de choses en envoyant cette lettre, et aujourd’hui j’attend, je ne sais pas pour combien de temps, une réponse.

12345...7

Contact Me

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Instagram

  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image

Suivez-moi


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus