Ce n’est pas toi que j’attendais

Récemment, un ami qui se lance en tant qu’écrivain nous a demandé de « raconter » un peu notre histoire, notre passé pour l’inspirer dans ses romans et cela a un peu réveillé la psy qui se cache en moi… Je tourne et je tourne ma petite histoire dans ma tête et je rassemble des morceaux de puzzle avec mes réflexions qui expliquent plus ou moins les problèmes que j’ai laissé derrière moi, et puis oublié, et qui finalement sont encore là caché quelque part.

C’est comme ça que je me suis réveillé en pleurs cette nuit, comme frappée par l’évidence même de mon existence. Je pense que le film que nous avons vu la veille ne m’a pas aidé, où un personnage disait : « nous avons tous une faiblesse ». Je crois que j’ai trouvé ce qui m’a rendu faible ces dernières années et c’est si simple, si évident, que c’est compliqué de le distinguer de toute la mélasse qu’à engendré en moi cette histoire de stérilité (sans parler de la définition même du syndrome qui a rajouté en quelque sorte de l’huile sur le feu). Tout cela nourrit par la BD (très belle d’ailleurs) « Ce n’est pas toi que j’attendais » de Fabien Toulmé.

CE N'EST PAS TOI QUE J'ATTENDAIS C1 OK.indd

Déjà dès le départ, ce titre m’avait interpellé, pourtant je ne suis pas trisomique, car il sonnait comme une claque qu’un parent peut mettre à son enfant. Mais il a fallu que je le lise entièrement, et que la mayonnaise prenne pour qu’en fait je comprenne que c’est une claque que je m’étais déjà infligée toute seule depuis très longtemps. Et de lire, en vrai, la réaction de parents face à leur enfant, si différent, alors qu’il DEVAIT être absolument parfait, puisqu’il était attendu, désiré, et qu’en plus il est leur enfant… Pourquoi fallait-il qu’il naisse si différent, quand tous les autres petits-enfants sont si parfaits ?

Je n’ai pas réalisé tout de suite quand des parents de jeunes filles comme moi me demandaient conseils, je les rassurais seulement sur le fait qu’elle n’allait pas devenir un alien difforme. J’allais juste trop mal pour pouvoir me mettre à la place de parents car d’après moi, ceux qui souffrent ce sont les intéressés et basta. Mais dans cette histoire chacun se sent coupable (faute de ne pouvoir mettre la faute sur quelqu’un d’autre), les parents de voir leur enfant, qui au fond n’a rien demandé et qui subi, les enfants de ne pas être à la hauteur de ce que leur parent attendait, d’être si loin de l’enfant parfait dont eux rêvaient quand il était encore dans leur ventre…

Pour ma part, cela ne s’est pas vu tout de suite à ma naissance, ce qui est pire finalement, car j’ai joué la comédie de l’enfant parfaite jusqu’à ce qu’on découvre que… Je n’ai jamais su placer ces mots sur ce qui « clochait » jusqu’à présent (parce que je n’avais pas lu ce livre, que je n’avais jamais vu de jeunes couples devenir parents et toute la perfection qu’incarnait leur enfant à leurs yeux, parce que je pensais simplement que ce qui « clochait » c’était que je ne pouvais pas avoir d’enfant…). J’ai compris ce qui m’a bloqué pendant tout ce temps (depuis que je l’ai appris ? avant ? après ? impossible de m’en rendre compte). N’être tout simplement pas tout à fait à la hauteur de l’enfant parfait dont mes parents avaient le droit de rêver. avoir causé du soucis, de la peur, de la culpabilité à mes parents à cause de ce syndrome… Ce syndrome qui ne se voit pas, mais j’ai agis comme si tout le monde savait d’avance que j’étais différente et que je n’étais pas à la hauteur.

Comprendre ça s’est fait en silence, cela n’a rien changé et pourtant j’ai l’impression de légèreté d’avoir posé ce lourd sac de culpabilité que je traînais sur mon dos depuis longtemps…

1 commentaire à “Ce n’est pas toi que j’attendais”


  1. 0 Patricia 28 sept 2015 à 13 h 18 min

    Magnifique. C’est pas super de se réveiller la nuit en pleurs, mais comme ça m’est arrivé, et un peu pour la même raison,ce texte me parle et me fait sentir moins seule. Petite, j’avais une grande affinité avec les enfants anormaux, je me sentais en eux,parce que, oui, j’étais différente, et j’avais une peur terrible d’être haïe par mes parents pour ça. Je suis restée renfermée et secrète, car moi je savais, mais aucun pédiatre qui m’a vue n’a pu arracher mon secret. Mon handicap n’était pas censé se voir, et à l’époque, les médecins n’en savaient pas autant que ma conviction intime.
    Mais moi aussi j’en voulais à ma mère, pas d’être anormale, mais que je ne puisse pas lui dire « Je suis anormale maman »

    Mais dans mon cas, j’ai dû, pour poser mes valises, rompre avec mes parents: Depuis le jour où j’ai commencé à expliquer mon handicap, je suis morte pour ma mère, et rien, rien n’a pu la convaincre de ma valeur. J’ai été dégradée au rang d’anormale et aucune bonté n’est revenue de leur part, des torts, des torts, et des silences, je ne suis plus que ça.

    Aussi, si je peux tirer une conclusion, c’est que en devenant parent à mon tour, j’ai tout fait pour ne jamais rompre le contact avec mon enfant, l’aimer et le défendre, examiner et dire la réalité, quelle qu’elle soit, de manière à ne jamais perdre le fil de la parole et de la franchise avec mes deux filles.

    Une amie sur un forum, a une fille dont la médecine leur a dit platement le verdict: XY, votre fille n’aura pas d’enfant….etc…
    Ces parents se tordent de questions, comment le dire à son enfant, est-ce qu’elle sera une femme normale et bien dans sa peau…. etc….etc…
    Puis on recherche une faute ou une raison…
    La seule réponse, c’est l’Amour inconditionnel pour son enfant, non?

    Répondre

Laisser un commentaire


Contact Me

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Instagram

  • Instagram Image
  • Instagram Image - La tente est montée !
  • Instagram Image - 4 ans de mariage ! Un dîner romantique sur la Seine 💏
  • Instagram Image - Week-end camping
  • Instagram Image - Pavlova de l'été 🤗 Mmmmh !
  • Instagram Image - Gala de danse 2018 ! 🤗
  • Instagram Image - Humm... Napolitain 💖
  • Instagram Image
  • Instagram Image - On a hâte d'être à Halloween ! ^^ 🎃🎈👻🍬
  • Instagram Image - On stage ! Gala de danse avec des filles géniale ! :)
  • Instagram Image - Super Wedding ! 🎉🍾💐👰

Suivez-moi


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus